Institut Supérieur des Beaux-Arts de Besançon
Événement // Isbagora

Vendredi 12 mai 2017,
ISBA, 18H30-23H00.

ISBAGORA

« Les mythes sont faits pour que l’imagination les anime »
Albert Camus

L’amitié, dit–on, peut naître dans la réponse à une adversité commune. Être menacé, soumis aux critiques des mêmes instances pourrait créer une sorte de communauté de combattants qui de compagnons de lutte pourraient aisément devenir des amis vrais.
En somme l’on serait sans même s’en rendre compte propulsés dans un univers Homérique.

Or précisément ceux-là même qui soupirent devant l’enseignement des langues dites mortes et tout particulièrement du grec qui serait plus « mort » encore que le latin car plus ancien et prônent comme si cela s’opposait naturellement les langues vivantes, langues de communication utiles et rentables, sont les mêmes qui trouvent qu’il y a toujours mieux à faire que d’inventer des formes plastiques nouvelles ou des installations pour ne rien dire des actes performatifs.
Bref que tout ceci n’est que du superflu, peut être un supplément d’âme, un élément de standing à la rigueur, mais ne saurait certes pas constituer le noyau dur de l’enseignement du citoyen de nos jours.
Nous pensons nous enseignants chercheurs de latin grec et nous artistes plasticiens et graphistes exactement le contraire.
C’est plus qu’il n’en faut pour nous retrouver au sein de ce qui veut avant tout se présenter comme une fête, pardon, un banquet.

Et en effet, le caractère fructueux de la référence antique est toujours aisément démontrable aujourd’hui et ce au sein de ce creuset de l’art contemporain en son point le plus émergent qu’est une école supérieure d’art. Loin de s’opposer nos disciplines et nos efforts convergent, résonnent et se rencontrent autour de mots, de concepts, d’œuvres et de réflexions, qui constituent pour les jeunes chercheurs comme créateurs non seulement un horizon de pensée mais encore un socle où légitimer leur quête de sens sinon de vérité.
Ainsi donc avons-nous voulu de « cartonnades » en récitatifs et d’exhumation de nos vieux moulages en projections vidéos faire se rencontrer dans une hybris jaillissante et fructueuse des lecteurs et des créateurs des universitaires et des artistes capables de trouver des lieux communs à partir desquels la pensée et les œuvres pourraient se déployer .
Et tant pis pour les puristes si la Pythie chez nous exprime ses oracles dans la langue d’Isodore Isou après tout l’au-delà du Logos était bien aussi une recherche assumée d’un au-delà du logos.
D’autant que cette première édition d’un rendez-vous qui peut être se perpétuera a le bonheur et l’honneur (le bhonneur dirait un poète lettriste !) d’accueillir comme parrain Michel Woronoff ce qui ne peut être que de très bonne augure.

Programme Prévisionnel :
18H30 // ouverture par laurent Devèze et Michel Woronoff // Péristyle.
déambulation autour des différents dispositifs sonores et visuels.
19H30 // Gedanken Fabrik // Bibliothèque.
20H00 // Orcle de la Pythie // Cours.
20H30 // Labyrinthe // Sous-sols.
21H00 // Cartonnade en hommage aux Dieux // Péristyle.
21H30 // Chabrot // Péristyle.
22H00 // Boîte de Pandore // Péristyle.
22H30 // Banquet.


Institut Supérieur des Beaux Arts de Besançon I 12, rue Denis Papin, 25000 Besançon I T. +33 (0)3 81 87 81 30